Lancôme Effacernes: Test et avis sur un anti-cernes moins cher que prévu

J’essaye de contrôler mon budget sur mes produits de beauté et j’avoue ne pas forcement songer à regarder dans les marques plutôt haut de gamme quand je cherche des nouveaux produits. Pourtant je me suis rendue compter récemment que certains produits Lancôme était moins cher que Benefit. Oui je sais vous allez me dire que Benefit est une marque plutôt premium mais dans mon esprit Lancôme était un cran au dessus au niveau budget. Je me suis bien trompé et en particulier pour le Lancôme Effacernes qui cache vraiment bien son jeu.

Lancôme Effacernes

Rien que le nom du produit m’a mis en appétit. Effacernes, serait-ce le produit miracle ? Bon pas vraiment mais je dois dire qu’il m’a bien surpris.

 

Application du Lancôme Effacernes:

 

Texture très fine et légère qui ne donne pas un effet plate comme d’autres concurrents. Il est plutôt facile d’application.  Tapotez et estompez  avec vos doigts, vraiment rien de difficile ici. J’ai même vu ici et là des personnes qui utilisait cet anti-cernes même sans maquillage juste pour utiliser son fort pouvoir de couvrance. Vous pouvez rajouter si vous le souhaitez une poudre très fine par dessus mais ce n’est pas ma recommandation personnelle. J’insiste sur le fait que le produit s’utilise à très petites doses, vous en aurez pour plusieurs mois sans soucis.

 

Les plus :

La teinte est plus neutre que d’autres si vous ne souhaitez pas avoir un effet illuminateur comme d’autres produits l’effacernes peut-être le produit idéal. Il est beaucoup plus respectueux de la teinte de votre peau.

Le produit dure vraiment longtemps, vous pouvez l’utiliser une bonne dizaine de mois sans problèmes.

Très bonnes couvrances et c’est ce que l’on lui demande après tout.

Résistant à l’eau

Grand choix de teintes (7 au total)

Les moins :

J’ai envie de dire le prix pour chipoter mais vu que le produit dure loooooongtemps je ne le vois pas trop comme un soucis.

Conclusion

Vraiment un excellent produit, un de mes favoris.

Comments are closed.